RELIGION

La réforme fut introduite en 1541. Les habitants de Badevel furent paroissiens de Dampierre les Bois jusqu’en 1588, puis d’Etupes de 1588 à 1831. Une ordonnance royale de septembre 1831 autorisa Badevel à devenir annexe de la paroisse luthérienne de Beaucourt. Des requêtes furent envoyées depuis 1861, et le 23 juin 1866, un décret impérial créa la paroisse de Badevel. Avec Fesche-l’Eglise, Saint Dizier, Lebetain, Delle, elle débordait largement sur le Territoire de Belfort. Premier Pasteur Mr. Pierre DUNCEY en Juin 1866. Un oratoire avait été édifié à Badevel en 1835 et consacré en 1839. Mais trop exigu, de plus il prenait l'eau, il fallut reconstruire un temple plus vaste en 1857. Coût total 16.589,05 frs en date du 26 avril 1857, architecte Mr. METZER, approuvé par le Préfet en date du 31 mai 1859 Pour cette reconstruction, il y eu un triple financement, de la commune, de l’Etat et une souscription publique. Du terrain a dû être acheté à Mrs. BOURQUIN Pierrelé et METTEY Frédéric (mon arrière grand père 1821/1861.Extrait des minutes du greffe du tribunal de Montbéliard, troisième arrondissement du Doubs, Napoléon par la grâce de Dieu et la volonté nationale, Empereur des français à tous présents et à vous salut. Le tribunal de première instance séant à Montbéliard a rendu en chambre du conseil, le jugement d’homologation mis à la suite des délibérations et requêtes dont la teneur suit. Extrait des minutes déposées au greffe de la justice de paix du canton d’Audincourt, arrondissement de Montbéliard, département du Doubs. L’an mil huit cent soixante deux, le vingt trois février à neuf heures du matin en notre prétoire à Audincourt devant nous Charles CARIZEY, juge de paix du canton de ce nom assisté de Pierre Frédéric FAVRY, notre greffier ont comparu etc……… extrait de cet acte, le défunt Frédéric METTEY a vendu verbalement courant de l’année 1859 à la commune de Badevel une parcelle de terrain sur laquelle a été construite une partie du temple du dit lieu. Vente consentie par le père des mineurs pour une somme principale de 110 francs autorisée par décret impérial du 31 décembre 1859. Vendeur Frédéric METTEY, décédé avant la passation de l’acte de vente. Il importe de régler cette affaire dans l’intérêt des mineurs) etc …. Enregisté à Montbéliard le 28 mars 1862, folio 128, n° 4.)

 Sur la face avant, au-dessus de la porte d’entrée, une inscription, «TEMPLE ELEVE AU SEIGNEUR L'ANNEE 1839». Cette date concerne la date de finition concernant l’oratoire en bois 1835/1839 et non la date de construction du temple actuel. Ce temple ressemble à tous ceux du XIXe siècle: tour dans le bâtiment, nef rectangulaire, beaucoup de fenêtres et une chair au centre du chœur. Une vaste galerie supporte les orgues, pourtant sa façade principale est différente des autres temples du pays de Montbéliard.

Particularité : ce temple possède de chaque côté de la porte d'entrée, deux niches arrondies, hauteur 2,20 mètres, 0,80 mètre de largeur, 0,25 mètre au plus profond. Sur le devis descriptif de l'architecte, le temple a été rallongé mais on n'a conservé la façade principale, ce qui confirme la date inscrite sur le temple 1839. C'est le seul temple dans le pays de Montbéliard qui possède des niches extérieures de chaque coté de la porte d’entrée. Sur le devis descriptif, il est mentionné que chaque pierre devra être numérotée lors de la démolition. La longueur devra être de 18, 90 mètres, la hauteur sous plafond de 7,50 mètres. Les fondations de la tour devront avoir une largeur de 1,40 mètre et celles du vaisseau de 0,70 mètre. Le bois servant à la charpente devra être abattu depuis 4 ans. La couverture du vaisseau sera exécuté en tuiles mécaniques de la fabrique de Monsieur BLONDEAU de Saint Hippolyte. 

Le temple comprend 2 cloches, inscription suivante :

L’une, commune de badevel par les soins de Mr. Frédéric GRESSARD,Maire de la commune

L’autre datée de 1861 DEPARTON Colmar.

La réforme apporta aussi l’enseignement primaire. Il n’y a pas trace d’école avant 1668. L’enseignement était assuré par le Ministre du culte lors des catéchisations. Il y avait 34 éléves en 1725, 22 garçons et 12 filles.

En 1718, la population de Badevel se décomposait ainsi à savoir :

113 luthériens - 7 réformés – 2 papistes.

La Chapelle de Badevel

En 1869, une paroisse est crée à Badevel, une chapelle est édifiée, mise en service en 1862. Cette chapelle fut très peu utilisée,  le dernier office, un enterrement  a eu lieu en 1983.

Depuis la séparation en 1905 entre l'Eglise et l'Etat, la commune est propriétaire de cet édifice. Elle a décidé de la vendre.

 

Retour accueil